7 Dans Tranches de vie/ Vie de maman

Ce qu’on m’avait dit au sujet du cododo…

Cododo famille

Je dois avouer que la question du cododo a été pas mal évitée avant la naissance, particulièrement dans les réunions de famille. Surtout quand j’ai entendu, quelques semaines avant d’accoucher, que « Ça tue les bébés, dormir avec. Ça n’a pas d’allure que les gens fassent encore ça!« … Bref.

Depuis plusieurs années, on partage le lit à 5. Genre 2 adultes et 3 chats. C’était donc tout naturel qu’à son arrivée, il y a 7 mois, Arthur ne soit pas exclu du lit familial! Son « propre lit » est donc devenu un énorme panier à lavage. Et puis, malgré que j’aie reçu des commentaires désagréables négatifs sur le sujet, j’en ai aussi reçu des bons. Et c’est à mon tour de vous les transmettre aujourd’hui, en version euh… abrégée!

Cododo

Ces points sont tous importants, mais le premier vient me chercher particulièrement. J’ai besoin de sommeil pour fonctionner, c’est non-négociable. Alors allaiter en dormant, c’était comme le package deal idéal pour moi! Depuis, je ne pense pas au jour où Arthur « quittera » le lit familial. Je pensais que le cododo serait surtout « pratique », mais finalement c’est une pratique que j’aime d’amour!

CELA DIT, je vous aime pareil, einh, si vous avez décidé que chez vous, ça se passe autrement. Je vous aime pareil, sauf si vous êtes pas fins. 😛

Vous faites du cododo à la maison? Partagez votre histoire!

Vous aimerez aussi

7 Commentaires

  • Répondre
    Cassiopée Dubois
    18 septembre 2015 at 11:41

    J’utilise aussi le co-dodo pour mieux dormir. Pas à toutes les nuits et pas toute la nuit non plus, mais ça me permet d’être fonctionnelle le lendemain quand elle devient trop longue. Mais je ne parle jamais de ça avec qui que ce soit. Parce qu’on me regarde comme si j’étais complètement stupide et qu’on me livre un argumentaire-fleuve culpabilisant qui sert à rien. J’ai autre chose à faire que d’écouter ça!

    • Répondre
      Cath
      18 septembre 2015 at 11:59

      Oh que je comprends dont. On a mis du temps avant « d’avouer » ouvertement qu’on le pratiquait aussi! Mais bon, j’ai appris à tenir mon point et j’essaie de ne pas embarquer dans les discussions plates… ce qui n’est pas toujours facile! :)

  • Répondre
    Isabelle
    18 septembre 2015 at 12:23

    Cododo ici aussi, et deux fois plutôt qu’une! J’ai adoré cela. Cocotte est maintenant dans son lit, à 18 mois, et ça me manque. Tout est plus pratique avec le cododo.
    Et tout le monde le sait et nous regarde légèrement étrangement, mais sans plus. De toute façon, ils savent très bien que je n’en fais qu’à ma tête!

    • Répondre
      Cath
      18 septembre 2015 at 12:59

      Plus on va en parler, moins les gens vont nous regarder étrangement! J’espère que ce sera la « norme », lorsque ce sera le tour de nos enfants :)

  • Répondre
    Noémie
    18 septembre 2015 at 2:06

    16 mois de cododo ici, et c’est loin d’être terminé! Comme tu l’as dit toi-même, y’a rien de mieux que d’allaiter en dormant. Comme je ne vois pas l’intérêt de «sevrer la nuit», eh bien ce serait ridicule de transférer mon Arthur dans «sa» chambre! Je veux allaiter le plus longtemps possible et le cododo m’aime à atteindre mon but :)

    Mon entourage n’a pas osé passer trop de commentaires négatifs. Évidemment, il y a eu quelques amis sans enfants qui m’ont dit que bébé avait «besoin de dormir seul», le traditionnel «mais vous faîtes l’amour où?» et ma belle-mère qui nous a dit qu’au chalet, ce serait plus simple si Arthur dormait dans un parc (c’est clair que de coucher bébé dans notre lit, c’est très compliqué), mais à part ça mon air bête éloigne les critiques généralement hahah

  • Répondre
    Cath
    19 septembre 2015 at 9:28

    « Faites-vous l’amour? »

    Un classique! 😀

  • Répondre
    Ma petite histoire de cododo, un an plus tard... | La Mammifère
    30 mars 2016 at 12:13

    […] y a déjà quelque temps, je vous parlais de mon amour pour le cododo et de combien il a sauvé notre vie nos nuits pendant les premiers mois de vie d’Arthur. Eh […]

  • Répondre