Ma petite histoire de blogueuse

Ma petite histoire de blogueuse

Dernièrement, j’ai mis pas mal de temps et d’énergie sur mon blogue. Vous aurez d’ailleurs peut-être constaté des changements au niveau du look et des couleurs, en plus de ma nouvelle infolettre. D’ailleurs, si vous voulez vous inscrire, je vous fais un petit cadeau : un code promo de 15 % valide pour votre prochain achat sur ma boutique Apitchou. C’est cool, einh?

(Pour vous inscrire, c’est par iciiiii!)

Bon maintenant que j’ai fait ma p’tite promo, passons aux choses sérieuses. Il y a déjà quelques semaines, 6 autres mamans blogueuses vous racontaient leur petite histoire. Eh bien tout ça m’a inspirée et aujourd’hui, c’est à mon tour de vous raconter la mienne. Z’êtes prêts? On y va!

L’époque du web pas 2.0

Fin des années 1990, début des années 2000, le début de mon histoire d’amour avec les internets. Nous v’la maintenant avec une nouvelle connexion internet haute vitesse, pis on est ben ben énervés. Pensez-y : plus besoin d’attendre 25 minutes avant de pouvoir écouter la toune qu’on vient de downloader. Il nous en reste, du temps pour faire autre chose! C’est alors que je me suis mise à m’intéresser au langage HTML, et j’ai par le fait même découvert que j’avais pas mal de fun à monter des petits sites pour le plaisir. Vous vous rappelez peut-être de la page non-officielle de Passe-Partout? Ben oui, c’était moi! (Je tiens à préciser que j’étais pas mal fière du chiffre qu’affichait le compteur… Merci, archive.org pour le beau souvenir! hihi)

Passe partout

Bref, une bien belle époque. Malheureusement, j’ai arrêté de m’occuper du site et il a fini par rejoindre les poubelles de l’internet. J’ai plutôt décidé de mettre mon énergie à faire le party développer ma carrière.

Quelques années plus tard…

Entre 2006 et 2012, je me promenais sur les plateformes de blogues gratuits et je rêvais dont de partir le mien. Mais vous savez ce que c’est, le manque d’inspiration, le syndrome de l’imposteur… Je finissais par rédiger un ou deux billets, je les laissais en ligne 2 jours et j’effaçais mon compte. Comme quoi le goût était là, mais peut-être pas la confiance. Parallèlement, au travail, je touchais de plus en plus à la rédaction et à la traduction, et ma foi, je me voyais « faire ça dans la vie ».

C’est en 2012 que les choses ont commencé à changer pour moi. D’abord, j’étais en plein revirement professionnel et je prévoyais un retour aux études, en traduction justement. Alors que je commençais à écrire en tant que blogueuse collaboratrice sur Elle M la Mode (maintenant Elle M – être et vivre), je lançais aussi mon premier « vrai » blogue perso : La Plume Allumée. 

De La Plume Allumée à La Plume à Maman… à La Mammifère

Avec La Plume Allumée, j’ai vite eu envie d’avoir une variété de contenu, alors je suis partie à la recherche de collaboratrices. C’était très cool, les statistiques étaient là, mais la vie étant comme elle est, je tombais enceinte d’Arthur au même moment. Début de grossesse difficile, une motivation qui descend et descend… Ce fut donc la fin de cette passionnante mais courte aventure. J’ai aussi réalisé que je préférais bloguer seule plutôt qu’en groupe… du moins, quand c’est moi le « boss ». 😛

En devenant maman, la suite logique de La Plume Allumée m’apparaissait comme La Plume à Maman. Finalement, ni la motivation, ni l’amour pour ce blogue qui ne me ressemblait pas tant que ça ne sont revenus. J’ai honnêtement pensé que j’étais peut-être pas faite pour ça, finalement.

C’est lors de mon dernier voyage aux Iles de la Madeleine (le premier voyage en famille pour Arthur) que le goût de bloguer est revenu en force. Mais en force, là. Vous savez, ce feeling particulier, quand la motivation revient d’un coup et que les idées se bousculent? Et c’est là que je me suis dit que si je voulais que ça marche, je devais arrêter de penser en fonction de ce que les gens « avaient l’air de vouloir lire ». Que je devais bâtir un blogue qui me ressemblait vraiment, et que je devais y écrire en étant le plus authentique possible. Et surtout, que je devais y écrire en ayant du FUN. La Mammifère telle que vous la connaissez est née!

La mammifere logo

Quand je regarde ce parcours avec le recul, je me dis que tout aurait tellement été plus simple si je m’étais fait confiance dès le départ. Mais bon, parfois, c’est en essayant pluuuuuuusieurs choses, pluuuuuuuusieurs fois qu’on finit par trouver le bon chemin. Quand je vois que mes billets sont de plus en plus lus, quand je vois que mes abonnés sont de plus en plus nombreux, je me dis que je l’ai peut-être trouvée, là, ma place. Et j’en suis pas mal fière.

Le mot cute de la fin

Dans la vie, on sait jamais comment ça va se passer. On rencontre des murs, des obstacles, on apprend. On tombe, pis on se relève. Pis des fois, on retombe. Et on se re-relève. Jamais j’aurais pensé que mes soirées passées devant l’ordi il y a plus de 15 ans allaient aboutir à « ça », aujourd’hui.

C’était cute ça, einh!

Vous avez un blogue, vous aussi? Avez-vous envie de me raconter votre parcours?


Catherine

Maman et folle aux chats. Collectionne les projets, les bouts de laine et les pantalons doux. Vit pour sa famille et sa petite entreprise.

Laisser un commentaire