2 Dans Découvertes

Nos vacances à l’hôtel Playa Cayo Santa Maria, Cuba

Mer Cuba

Jusqu’au début de l’été, je disais que cette année, on resterait à la maison pour les vacances. Après tout, on a maintenant un terrain, une petite piscine assez grande pour au moins flotter… et juste une semaine de congé pour Chéri puisqu’on a décidé d’étaler ses semaines tout au long de l’année.

Finalement, fin juin, les fourmis me passent dans les jambes : je pourrai pas rester ici tout l’été, c’est pas vrai! Pour vrai, j’adore être chez nous. Mais j’ai aussi pris l’habitude d’aller voir la mer au moins une fois par année pis ben, c’est une habitude assez le fun einh! BREF, puisqu’on s’est pris trop tard pour retourner aux Iles cette année, j’ai décidé de faire ça simple : un p’tit tout inclus à Cuba.

J’ai jamais été une fan de Cuba, ne serait-ce que pour la température en hiver qui peut nous jouer des tours. C’est un peu plate de payer pour attraper une semaine venteuse où il fait (juste) 20 degrés, alors que ton plan, c’était de te tremper dans la mer pour quelques jours. L’été, au moins, on était certains d’avoir assez (trop) chaud, c’était parfait!

C’est donc au bout de quelques recherches, très courtes il faut dire, que je suis tombée sur l’hôtel Playa Cayo Santa Maria, anciennement le Gaviota Cayo Santa Maria. Au moins 4 personnes différentes (aux styles différents aussi) m’ont chaudement recommandé la place. Quelques jours plus tard, notre semaine était réservée!

playa cayo santa maria

Hôtel Playa Cayo Santa Maria : les +

Le plan de départ, c’était de se baigner dans la mer et juste pas se casser la tête pour une semaine. Malgré le fait que je sois pas vraiment du type resort quand je vais en vacances, je dois dire que j’y ai trouvé mon compte, particulièrement ceci :

  • La mer. La couleur était parfaite, l’eau était claire, le sable était doux. On pouvait rester looooongtemps dans l’eau sans être tanné des vagues (cossé ça, se tanner des vagues?) ou être pogné dans le sable.
  • La piscine. On a adopté l’une des 4 grandes piscines de l’hôtel, la plus tranquille de la gang. Une petite musique toute la journée, l’eau super propre, pas trop de monde. La belle vie, quoi!
  • Le service. C’est connu que les cubains sont super accueillants et courtois. Sérieusement, on a été super bien servis. On a eu un problème d’air clim au milieu de la semaine, ça été compliqué mais on a quand même réussi à obtenir ce qu’on voulait alors juste ça, c’est assez pour me satisfaire. +1 à Ernesto au buffet qui préparait même la chaise à Arthur avant notre arrivée!
  • La tranquillité. On a réservé une chambre avec vue sur la mer, c’était VRAIMENT TRÈS CALME le jour comme le soir. Parfait pour la semaine de détente que j’avais prévue. (Détente est un grand mot avec un 18 mois, mais bon.)
  • La propreté. Dans la chambre, tout était pas mal propre. Le ménage était bien fait chaque jour, on a même eu la chance d’avoir quelques animaux en serviettes sur notre lit. Ça m’a toujours facinée, moi… le towel art. (lol)

Hôtel Playa Cayo Santa Maria : les –

Comme je l’ai dit, je suis pas trop du type resort quand je vais en vacances… alors c’est possible que les points qui sont plutôt négatifs pour moi soient positifs pour les autres! En gros, je dirais que j’ai eu quelques déceptions :

  • #LESGENS. Sérieusement, ils étaient partout! Vous savez, ceux qui vous dépassent dans la file au buffet, qui finissent le plat (PLEIN) de mangues juste devant vous ou qui fument en plein milieu du lobby « parce qu’on a le droit là-bas »… ouais, eux. Au moins, on a aussi fait de belles rencontres! :)
  • Le manque de place. Même si le complexe est grand, veut veut pas, on maximise l’espace, particulièrement sur la plage. Les chaises sont donc cordées comme des sardines sous les palapas… et la plupart du temps toutes « réservées » très tôt le matin. Moi qui suis habituée aux plages pratiquement désertes… mettons que j’suis restée sur mon appétit!
  • Bien que j’aie adoré la mer et le sable pour la couleur, la chaleur et tout et tout, j’ai quand même eu un GROS bémol : la plage est faite sur « 2 paliers ». En haut, les palapas avec les chaises cordées, ensuite des rochers assez hauts à descendre (pas mal à pic), en bas, quelques pieds de plage et tout de suite la mer. Avec un 18 mois, c’était pas super évident. Pour des enfants plus vieux ou des adultes par contre, je pense pas que ce soit un problème. En tout cas j’en ai vu une gang avoir du fun à grimper ou à chasser les crabes! :)
  • La bouffe… bon c’est pas tout à fait un point négatif, c’est Cuba. On sait qu’il faut pas s’attendre à la grosse gastronomie. On a réussi à ne pas mourir de faim, mais disons que j’étais contente de me faire un bon « vrai » repas à notre arrivée!
  • Justement, parlant de bouffe… on n’a pas pu souper aux restos à la carte qu’on voulait, faute de place. La veille de notre départ à 21h, c’était pas ce qu’on peut dire idéal pour une famille avec un jeune enfant. On a donc mangé au buffet chaque soir.

FAC C’EST ÇA! En gros, on est pas mal satisfaits de notre semaine. On a eu tout ce qu’on voulait pour nos vacances en famille : la mer, la baignade pis des beaux souvenirs!

Playa Cayo Santa Maria Cuba

Êtes-vous allés en vacances cet été?

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre
    Vivre au rez-de-chaussée : les précautions à prendre | La Mammifère
    24 août 2016 at 6:43

    […] le drain de toit a été changé. Avec les grosses pluies de la semaine passée (d’ailleurs, on était partis en vacances!), je suis pas mal contente de voir que l’eau n’est pas montée, comparativement à mes […]

  • Répondre
    Voyager sans se ruiner : 3 choses à considérer | La Mammifère
    29 août 2016 at 1:59

    […] que je suis de retour de Cuba, je regarde où sera notre prochaine destination. Je ne suis pas fermée à l’option […]

  • Répondre